Economie, Politique, société, Voix

Au-delà de la russophobie, nos médias façonnent une Russie ennemie

Si tout n’est pas mis en place pour préparer l’opinion publique à une guerre, alors qu’on nous explique comment autant d’alarmisme est relayé !

Mais surtout, si vous doutiez encore que l’ennemi est bel et bien la Russie, nos diligents journalistes ne manqueront pas de vous le faire comprendre, de force même et s’il le fallait.

Lisez un peu! « Vladimir Poutine évoque la possible utilisation de l’arme nucléaire. Le système d’abris de protection de la population serait-il efficace? »

Parler de russophobie, c’est peu dire!

Et même si nombre de personnes sont conscientes qu’on les balade au nom de soi-disantes informations, même si ce nombre de personnes existe, il semble bien en mal d’être en mesure d’exercer une quelconque influence …

Quand un va-t-en guerre a décidé de mettre le feu, il y a fort à parier qu’il ira jusqu’au bout de son intention. Le rôle que jouent tant de nos médias à relayer la guerre que préparerait la Russie, quelle instance l’évaluera un jour?

Semer la peur, prédire le pire, sacrée vocation pour autant d’oiseaux de mauvais augure!

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Reply Daniel 12 février 2022 at 21h22

    Il faut lire l’article suivant qui explique tout:

    https://www.veteranstoday.com/2022/02/12/the-ukraine-crisis-facts-versus-lies-an-american-christian-perspective/

    « La crise ukrainienne, les faits contre les mensonges. Un regard chrétien américain. »

  • Laisser un commentaire