Histoire, Politique, Voix

C dans l’air s’offre « Poutine » à satiété

Bon, je me suis infligé l’une des émissions phare de France 5, C dans l’air.

Je me suis imposé la suffisance de la modératrice Caroline Roux, qui introduit l’émission en parlant d’un homme qui préside un pays dont on se demande ce qu’elle sait de l’Histoire, de la culture et du peuple.

L’homme, au hasard, Vladimir Poutine, le pays, donc, la vaste Russie qui s’étale sur, autrefois 11 fuseaux horaires désormais ramenés à 9 et qui compte près de 146 millions d’habitants.

On assiste, une fois encore, à un « débat » entre invitées et invités  qui font autorité pour parler du Président russe vu leurs publications et leurs fonctions.

Or qu’apprend-on à suivre cette émission? Pas grand chose d’autre que les habituels clichés, répétés en boucle.

Le pompon, c’est une jeune politologue qui le détient avec son  « Poutine vieillissant » qui a en face de lui un « Navalny hyper viril, hyper sportif, qui est une force de la nature qui survit au poison ».

C dans l’air, l’émission phare de France 5, pourrait nous amuser si elle n’était aussi suivie.

On parle, on parle, on tire des plans sur la comète, on donne telle ou telle intention aux pays de l’OTAN et à celui qu’on nomme tout simplement « Poutine » mais songe-t-on un seul instant à ce que vivent les populations du Donbass?

Dans le document diffusé à cet égard, on a osé relayer le doute quant à la mort du petit Vladik, l’enfant tué lors de l’explosion de mutinions larguées depuis un drone par le régime de Kiev. Il en a été question ici-même hier.

Une brochette d’invitées et d’invités qui nous débitent leurs analyses, sur la Russie et sur « Poutine » alors qu’à quelques heures de vol de Paris, la vie s’enfonce et se perd dans la boue d’une guerre qui n’en finit pas, voilà ce que nous sert cette émission.

Non, je ne soutiens pas « Poutine ». Je réagis à l’arrogance, je réagis à la propagande qui ne dit pas son nom et qui va jusqu’à relayer le déni de la mort d’un enfant.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply Daniel 10 avril 2021 at 21h04

     » 11 fuseaux horaires désormais ramenés à 9  »

    Petite précision: il y a les fuseaux horaires décidés par les Etats (pour des raisons pratiques) et il y a les fuseaux horaires dus à la rotation de la Terre. Un fuseau horaire s’étend sur 360° divisés par 24 heure, soit 15° de longitude pour chaque heure solaire.

    Le territoire russe s’étend à travers ~10,2 fuseaux si l’on se base sur les longitudes.

    • Reply Hélène Richard-Favre 10 avril 2021 at 22h06

      Merci de ces précisions, Daniel! Et même, au sujet de ces 11 fuseaux ramenés à 9, j’avais bien lu, entre autre dans l’article indiqué en lien ci-après, qu’ils avaient malgré tout été ramenés à 11…donc que penser de tout cela sinon que c’est peut-être bel et bien avec 11 qu’il faut compter?

      https://fr.rbth.com/lifestyle/82364-combien-fuseaux-horraires-russie

  • Reply Daniel 11 avril 2021 at 19h31

    Précision : il y a les heures légales et les heures solaires basées sur les longitudes (par exemple le soleil se lève plus tôt à Lausanne qu’à Genève – environ 2 minutes de différence; si 15° font une heure, 1° de différence en longitude font 4 minutes de différence pour le soleil).

    Et effectivement il y a eu plusieurs réformes au cours des 20 dernières années. Ces réformes ne peuvent toucher que les heures légales, celles de la montre, des horaires, etc. La principale réforme a réduit les heures légales à 9 avec abandon de l’heure d’hiver. Puis la Russie est revenue à 11 heures légales avec abandon de l’heure d’été. Donc Moscou est maintenant toute l’année à GMT+3, alors qu’en Suisse nous sommes à GMT+1 (hiver) ou GMT+2 (été).

    Donc bien faire la distinction entre heures du soleil, fuseaux horaires et heures légales.

    Pour diminuer le nombre de fuseaux horaires, il faudrait que le territoire de la Fédération de Russie soit amputé d’une de ses parties à l’Ouest ou à l’Est.

    Sur l’image suivante sont représentées à la fois les heures solaires (fuseaux) et les heures légales AVANT la réforme rétablissant les 11 heures légales.

    https://external-content.duckduckgo.com/iu/?u=https%3A%2F%2Ftse3.mm.bing.net%2Fth%3Fid%3DOIP.23fSZ_BtAqRb255ccXSN-wHaD3%26pid%3DApi&f=1

    Comme le territoire russe s’étend dans l’hémisphère ouest, il devrait être à cheval sur la ligne de changement de date (+12/-12), sauf que l’heure légale ne suit pas bien entendu la longitude 180°.

    Erreur de calcul dans mon précédent commentaire: de Kaliningrad (19° 40′ Est) à l’île Diomède (169° Ouest), la différence en longitude est de 171° 20′ soit ~11.4 fuseaux horaires, ou autrement dit une différence des heures solaires de ~11h 25’.

    Ces îles Diomède valent le détour :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Diom%C3%A8de

  • Laisser un commentaire