Politique

#fillongate, avant la conférence de presse annoncée

capture d’écran: l’express
A défaut de savoir avant 16 heures, ce lundi 6 février, ce que dira François Fillon aux près de deux cent cinquante journalistes qui seront présents à son QG, force est de constater que la leçon de morale qui nous a été donnée depuis des jours et des jours qu’est ressassée l’affaire qui le concerne restera peut-être dans les annales.
Rien n’est moins sûr tant d’autres, avant celle-ci, ont été dispensées au bon peuple.
La manière dont les révélations ou autres déclarations concernant le candidat du parti Les Républicains sont distillées, sélectionnées et diffusées n’illustre que l’habileté sinon le talent de marionnettistes à l’oeuvre.
Le pilonnage auquel est soumis François Fillon en rappelle de nombreux autres. Si la morale doit s’exercer ainsi, autant pour elle et ses suppôts.
Mais on le sait, la fin justifie souvent les  moyens. Rien de nouveau donc dans cette mise à mort d’un programme sinon de celui qui le porte.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire