Voix, Culture, Economie, Histoire, Politique, Religions, société

Genève, les Pussy Riot et le pipi de l’une de ses membres, « on n’en perd pas une goutte », écrit un critique

Rien à dire, Genève accueille des hôtes de marque avec le groupe punk Pussy Riot. À lire cet extrait d’un compte-rendu publié par la Tribune de Genève, la qualité esthétique du spectacle est aussi assurée qu’évidente!

Après une heure d’un show intense et volubile, les quatre filles de Pussy Riot entament une farandole frénétique. Cris, stridences et dissonances. Sur une chaise trône un portrait de Vladimir Poutine. L’une des membres du groupe grimpe sur une table. S’accroupit, avale une canette de bière cul sec et fait pipi sur la photo. Face public. On n’en perd pas une goutte. Le message, à défaut d’être subtil, ne manque pas de clarté.

Il y a 10 ans, j’avais consacré plusieurs sujets de ce blog aux Pussy Riot et l’un d’eux, publié dans la Tribune de Genève, avait attiré l’attention de médias tels que l’ancienne Voix de la Russie devenue Sputnik  et la Radio Télévision Suisse (RTS).

Il ne s’agissait pas de discuter la peine à laquelle les jeunes filles avaient été condamnées. Il était question d’expliquer le parcours de ce groupe punk et de porter à la connaissance du public quelques unes de ses « performances » comme, par exemple, une orgie filmée dans un grand musée de Moscou.

Si se prendre les uns, les unes et les autres, l’une avec un ventre arrondi au point qu’elle a donné naissance à un bébé dans les jours qui ont suivi cette prestation est de l’art, dans ce cas, autant ne pas discuter car on le sait, des goûts et des couleurs…

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

5 Commentaires

  • Reply Robert Roudet 27 août 2022 at 07h32

    Lorsque les autorités russes disent que l’occident est totalement décadent, je pense qu’il y a des raisons assez valables pour ça. J’ajouterai de plus qu’il tombe dans la débilité mentale.

    • Reply Vladimir K 4 septembre 2022 at 17h55

      Cette décadence m’a frappée il y a 3 ans, lorsque je découvrais que ce groupe, et cette chanson, étaient encensés par la critique française.

      https://unodieuxconnard.com/2019/04/09/pnl-la-pls-et-moi/

      (vous pardonnerez le pseudonyme de ce blogueur, ses analyses en revanche, en disent long sur l’état de la société

  • Reply Roman 30 août 2022 at 17h42

    Paris a deja heberge Piotr Pawlenski. https://fr.wikipedia.org/wiki/Piotr_Pavlenski
    Maintenant il lutte contre le regime Macron

  • Laisser un commentaire