Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

Ukraine, la guerre, ses images, ses victimes

Images de civils ukrainiens dans des abris, dans les stations de métro, longues files d’exilés, les chaînes de télévision ne manquent pas de les montrer, comment y demeurer insensible?

L’épreuve endurée par tant de ces personnes, qui la nierait?

Ce terrible sort, ce sont pourtant bien ces mêmes médias qui se sont appliqués, huit ans durant, à n’en faire part que de manière à peine occasionnelle et très sélective.

Huit ans d’une guerre que j’avais d’emblée qualifiée de fratricide et dont aucun de nos journalistes n’a voulu montrer les images terrifiantes de civils lourdement handicapés s’ils restaient en vie.

Non, il suffisait de les traiter de « rebelles » et de « pro-Russes ».

Aucune raison, donc, de se soucier de leur sort? Aucune raison d’apitoyer les téléspectatrices et les téléspectateurs avec de longs reportages sur ce qu’ils enduraient?

Ils avaient choisi leur camp, le mauvais donc, le russe?

Enfermés dans des caves des mois durant, c’est là que les enfants seraient voués à rester selon les déclarations le Président de l’époque, Petro Poroshenko dont le régime n’hésitait pas à bombarder à l’aveugle écoles, hôpitaux et bâtiments où vivaient ces « rebelles ».

Et c’est ce même Président Poroshenko qui a été invité à célébrer les 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz tandis que son homologue russe, lui, n’avait pas été le bienvenu.

J’en avais parlé sur mon blog, j’ai aussi écrit à la Présidente de la Confédération helvétique de l’époque.

Et qu’on ne vienne encore pas me dire que je soutiens l’offensive russe. Je rappelle des faits. Masqués, oubliés quand ils n’ont carrément pas été tout simplement niés.

Ma tristesse est infinie. Tout autant mon sentiment d’injustice face à autant de discrimination dans le choix des images de la part des médias dits mainstream.

Une victime est une victime, qu’elle soit « pro-russe » ou ukrainienne.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Reply Robert Roudet 26 février 2022 at 18h26

    Serait-il possible de transmettre cet article et d’autres à mes collègues de l’Institut d’Etudes Slaves, qui ont des œillères comme beaucoup de gens chez nous?

    • Reply Hélène Richard-Favre 26 février 2022 at 18h56

      Merci de votre demande. Oui, il est bien sûr possible de le transmettre et je vous remercie d’en manifester le désir!

      Il suffit, soit d’indiquer le lien au sujet de blog: https://helenerichardfavre.ch/ukraine-la-guerre-ses-images-ses-victimes/

      soit, en haut de la page à droite, de cliquer sur l’icône avec la flèche dirigée vers le haut qui permet de transférer un article en espérant que vous disposiez du même même mode d’affichage que moi!

      Avec ma reconnaissance pour l’intérêt que vous portez à ce que je partage et mes meilleurs messages.

  • Reply Daniel 26 février 2022 at 21h03

    Pour ceux qui demandent des preuves, voici un article sur un site de vétérans étatsuniens qui en dit long, très long. Bien évidemment la presse pourrie payée par la cia n’en parle jamais:
    https://www.veteranstoday.com/2022/02/24/us-bioweapons-labs-in-ukraine-what-will-russia-find-in-the-labs/

    Information supplémentaire:
    « US Embassy just removed all their Ukraine Bioweapon lab documents from the website »

    https://ua.usembassy.gov/embassy/kyiv/sections-offices/defense-threat-reduction-office/biological-threat-reduction-program/

    Pas de chances, certains documents sont accessibles ailleurs.

    Qui a débordé?

  • Reply Charles 05 27 février 2022 at 20h15

    Je me pose cette question suite à l intervention de la Russie en Ukraine.
    Est ce que M. Biden ou Mme Parly, ministre de la Défense de la France et son collègue M, Jean Yves le Dryan et peut être M. Macron aussi ne vont ils pas nous dire demain: » Et qui empêche que les chars russes arriveraient sous peu à Montpellier ou à Bordeaux ou même à la Place de la Concorde.

    Lors de deux élections présidentielles en France dont celle en 1974 (le PCF et M. Georges Marchais avaient gagné plus de voix) puis en 1980 M. Mitterand (le Gauche !) qui faisait peur à la France de la Droite alors « ils » ont lancé un slogan: « Les Chars Russes à la Place de la Concorde »+ à l appui une photo-montage des chars russes et de de la Concorde, comme quoi ….Quand un scénario marche (surtout si c est un sale scénario) pourquoi ne pas le répéter à l infini?non?

    Je dis cela , je ne dis rien.
    Bien à Vous.

  • Laisser un commentaire