Politique

Non, la Russie ne menace pas l’Occident

capture d’écran: Atlantico
Qui veut la guerre? 
Mikhaïl Gorbatchev, que cet Occident tient en telle estime pour avoir été l’artisan de la perestroïka, s’est déjà à maintes reprises exprimé sur le sujet.
Nombre de nos compatriotes ne semblent, par contre, pas avoir bien saisi que depuis des années, le dernier Président de l’ex-URSS rejoint l’actuel Président de la Fédération de Russie sur de nombreux points.
Ils avaient été évoqués, ici: http://voix.blog.tdg.ch/tag/gorbatchev
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/09/moscou-hommage.html
Mais maintenant que tant d’efforts ont été fournis par la Russie pour solliciter le dialogue avec l’Occident et favoriser la diplomatie plutôt que de se faire face avec des armes, il semble bien que la leçon ait été entendue.
Interviewé sur l’ordre donné par Vladimir Poutine à son armée de l’air de se préparer à la guerre, Roland Lombardi remet, à très bon escient, quelques points sur les « i »:
http://www.atlantico.fr/decryptage/vladimir-poutine-ordonne-armee-air-se-preparer-guerre-qu-t-en-tete-roland-lombardi-2960119.html#S6Y2qwTLoXhj7qD4.01
Et puis, à la sempiternelle et obsessionnelle manière de comparer la Russie de Poutine à l’Allemagne des années 1930, sa réponse est sans équivoque.
Merci à lui tandis que dans le cadre de l’émission C dans l’air citée dans le précédent sujet de ce blog*, les années 1930 ont une fois encore été évoquées, mêlées, qui plus est, aux années de guerre froide.
* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/09/macron-le-kremlin-l-epouvantail-russe-retrouve-ses-couleurs.html

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire