Culture, Politique, société

Pussy Riot, Mailly et les autres

Que la France accueille Inna Shevchenko sur son territoire pour son soutien aux Pussy Riot est un acte démocratique.
Que la Russie accueille Gérard Depardieu, non.
Normal dans un Hexagone au Président qui s’est autodécrété tel.
Jean-Claude Mailly a donc choisi son camp.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/01/04/97002-20130104FILWWW00328-depardieu-mailly-prefere-les-pussy-riot.php
Il est vrai que la carrière de ces jeunnes femmes a de quoi faire pâlir Gérard Depardieu!
La comparaison était inévitable, qu’on le veuille ou non. L’est-elle vraiment?
Pour quiconque veut orienter le débat, elle se doit de l’être. 
Pour qui cherche à s’interroger sur les valeurs que véhiculent les uns et les autres, on se hâtera peut-être moins de lancer des jugements à bras le corps et à tout va.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire