Voix

Rappeler la mémoire de 25 millions de morts soviétiques, de la propagande selon notre valeureux Occident

Qui a sacrifié vint-cinq millions de vies humaines pour sauver l’Europe du Führer?

Qui entretient la mémoire fasciste en rebaptisant l’une des principales artères de Kiev du nom de Stepan Bandera dont on s’ingénie à nous montrer qu’il n’y est pas lié ou si peu, à cette glorieuse mémoire?

Deux questions essentielles qui ont toutes les chances de se heurter à celle qui revient sans cesse, « qui a envahi l’Ukraine? ».

C’est plus simple d’éluder ainsi les huit ans de guerre dans le Donbass qui ont précédé le 24 février 2022 et fauché des milliers de vies d’enfants, d’adultes et de personnes âgées.

Autant de victimes que nos médias, quand ils daignaient en parler, qualifiaient de rebelles quand elles n’étaient pas terroristes.

C’est plus simple aussi de faire l’impasse sur le massacre de la maison des syndicats d’Odessa du 2 mai 2014. Merci à Jack Dion d’en avoir traité dans Marianne.

Et cela met en avant un Occident si moral qui n’a évidement agressé aucun peuple ni jamais bafoué le droit international.

Nos gouvernements et leurs médias affiliés flirtent en zone dangereuse à négliger l’importance que revêt toujours aux yeux des Russes la victoire sur le nazisme.

Dans les familles, les mémoires sont encore vives et à vif. Mais nos spécialistes accrédités nous assènent que cultiver le souvenir d’êtres chers tombés pour nous libérer du nazisme relève de la propagande.

Inutile d’être « pro-russe » pour retenir quelques leçons d’Histoire que nos élites seraient bien inspirées de ne pas escamoter.

Previous Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Robert Roudet 13 mai 2024 at 17h58

    Nier le rôle primordial de l’URSS dans la guerre est tout simplement une falsification de l’histoire et présenter les USA (500 000 morts, je crois, au total) comme les artisans de la victoire est tout à fait excessif. Les souffrances endurées par le peuple russe (et ukrainien, biélorusse etc..) sont sans commune mesure avec ce qu’ont connu les autres peuples, c’est un fait. Ceci étant, présenter les choses comme si l’URSS avait généreusement sacrifié 25 millions de morts pour sauver l’Europe n’est pas juste non plus: ils ont été attaqués et se sont défendus, avec acharnement et héroïsme, car ils avaient en face d’eux un ennemi particulièrement féroce, qui avait des plans à faire dresser les cheveux sur la tête (Generalplan Ost); mais je pense que si les dirigeants soviétiques avaient eu le choix, ils n’auraient pas volé au secours de démocraties qu’ils méprisaient.

  • Reply Jacques Davier 18 mai 2024 at 00h01

    C’est une vraie propagande atlantiste que de faire commencer la guerre du Donbass en 2022, alors qu’elle a débuté en 2014, après le coup d’Etat des Yankees!

    Par ailleurs, le souvenir et la célébration de la grande guerre patriotique sont ceux d’un peuple qui a payé très sa lutte victorieuse contre le nazisme, ne l’oublions pas! Ce n’est en aucun cas de la propagande!

  • Reply Jacques Davier 18 mai 2024 at 00h03

    Très cher, évidemment!

  • Leave a Reply