Politique, Religions

Syrie, sabres et enfants

En couverture de son dernier numéro, Paris-Match affiche le président français et sa compagne ensemble en première ligne.
Soit.
Et en haut de la page, juste à la droite de son logo, le magazine titre Syrie, la barbarie au quotidien. Des photos choc.
L’horreur décrite à la limite du soutenable relève d’un choix éditorial annoncé par Olivier Royant, directeur de la rédaction.
Il n’est pas question de comparer les atrocités commises ici ou là, explique-t-il. Il s’agit d’interroger la capacité à porter une alternance démocratique à Damas.
La démarche de Paris-Match atteindra-t-elle son but?
A l’heure où chacun y va de sa proposition et de sa solution, l’initiative d’Olivier Royant est forte.
Car oui, les islamistes les plus radicaux sévissent. Et décapitent, en public et sans limite d’âge.
Certaines têtes ne tombent qu’après une heure, faute de lames de sabres assez tranchantes. Elles sont alors coupées au couteau. Bain de sang et hurlements assurés.
Et les enfants regardent.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire