Culture, Histoire, Politique, Religions

« Une forme de suicide spirituel »

Tels sont les propos que tient Jean-François Colosimo au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Vibrant, il faut le dire, le journaliste, en fin d’émission, lance une dernière question à ce spécialiste des questions chrétiennes.

Et puis, dans l’article ci-dessous, Jean-François Colosimo persiste et signe.

Il dénonce l’interventionnisme gribouille de la France qui arme des égorgeurs et pratique la politique de la chaise vide par l’absence de protection qu’elle offre aux Chrétiens d’Orient.

Dans ce sens et à ses yeux, la Russie a tout son rôle à jouer face à l’humanitarisme inconséquent qui tient lieu désormais de politique étrangère à la France et aux pays de l’Union européenne.

Il va de soi que lorsque l’on considère inutile de voir figurer la christianophobie dans le plan d’Etat français, que l’on propose de supprimer des fêtes chrétiennes du calendrier civil, se soucier des Chrétiens d’Orient dont Jean-François Colosimo rappelle le rôle essentiel qu’ils ont joué dans notre Histoire, apparaît vain à certains aspirants-maîtres-du-monde.

 

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire