Voix

Vous pensez tout savoir sur le Covid-19?

Voici un article dont la lecture fait froid dans le dos. Et là, les inconditionnels du Professeur Didier Raoult seraient bienvenus de nous faire part de leur sentiment.

Car il est question de lui, il est surtout fait mention de propos qu’il a tenus et qui témoignent d’une légèreté qui n’a d’égale que l’absence manifeste de toute empathie.

Pas un jour ne passe sans lire son nom partout, à ce Docteur.

A part cela, il serait privé de considération. Eh bien que diraient celles et ceux qui sont, elles et eux, bâillonné(e)s lorsqu’ils ou elles tentent de s’exprimer!

Cet article est à lire. Et à commenter si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’on y apprend.

Le fait est qu’au rythme accéléré auquel circulent les ambulances à Genève, cet article résonne à l’unisson de leurs sirènes.

Il y a urgence à comprendre ce qu’il en est des ravages causés par le Covid-19.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply Richard Kohler 28 mars 2020 at 13h24

    J’aimerai revenir sur mes théories concernant les virus.
    Je crois personnellement qu’ils nous sont bénéfiques, ils nous forcent à muter,
    et donc tous ceux qui n’ont pas la capacité de muter ( ou changer ), ont de plus grandes chances de disparaître…
    Cela me fait penser à la disparition des dinosaures.
    Ils ont disparus en raison de la chute d’une météorite ou je ne sais quoi, mais la-dite catastrophe a probablement changé l’environnement climatique auquel lesdits dinosaures ont dû s’adapter, générant dans leur organisme des virus, qui leur permettent de modifier leur structure génétique successivement pour, par exemple diminuer de taille et de ressembler de nos jours à des volatiles … ?
    RK

  • Reply Tryphon 28 mars 2020 at 20h30

    Personne en début de 2020 prévoyait, du moins officiellement, l’apparition d’une pandémie d’une effroyable violence, d’un virus inconnu ou mal connu. Le monde en subit des conséquences catastrophiques, en termes de victimes et de leur proches, de gens contaminés en quantité exponentielle depuis mi-mars. Aucun traitement, officiellement reconnu et prouvé n’existe actuellement en conformité aux critères de la recherche scientifique qui, dès lors ne peut réagir efficacement, rapidement en suivant les protocoles traditionnels de la recherche médicale (cohortes importante de patients (50-1000), études rigoureuses en double-aveugle. Les spécialistes se sont trouvés, soit en erreur au début (Prof Raoult, en minimisant la maladie en Chine en début d’année), soit confrontés en extrême urgence, donc contraints d’improviser avec en sus un manque de matériel flagrant et sont tous, actuellement, avec leur personnel épuisé, faire tous e leur mieux, qui sera insuffisant. La situation est devenue encore plus dramatique, puisqu’elle est gérée, du moins en France, par le pouvoir politique. Certes, celui-ci s’est entouré de spécialistes. Le Prof Raoult, au centre des critiques et des louanges y fut nommé, non pas spontanément, mais par conseil d’un confrère au président. Et là, la catastrophe augmente (oui, elle peut encore). La confrontation, inacceptable s’est crée, entre les professeurs parisiens et ceux de province. Le Prof Raoult quitta (s’il y entra) ce consortium, qui ne fit que diviser les éminences française de la pandémie virale. Raoult défendit son hydrocholorquine, qui doit être prescrite à 600mg /j, précisément au début des symptomes. Le conseil crée par Macron condescendit à autoriser la prescription de chloroquine aux cas profondément infectés, donc elle sera sans effet dans la presque totalité des cas. Alors que les gens s’infectent et meurent partout, on s’en sort avec un compromis voué à l’échec. Le Prof Raoult est certes très compétent, doté d’un caractère probablement rude. Mais on a conduit cette sommité reconnue, pleine de défauts, à l’échec. Car le compromis ne respecte pas la prescription du <prof Raoult, et la posologie et le timing sront un échec.
    Cette décision davantage politique que scientifique, le manque de matériel, le "cirque" des masques de 2009 à 2013 conduira les victimes et leurs proches à demander des comptes, après. Quand?.
    En attendant confinons-nous, partout, plus ou moins selon les pays. Un dernier conseil: consulter les propos glaçant du <prof Juvin, et le coup de gueule du Dr Ménat. Ceci pour la France. Mais la pandémie est présente partout et les responsabilités aussi. Elles devront être évaluées et les manques et erreurs sanctrionnées.

  • Reply Charles o5 28 mars 2020 at 22h18

    Effectivement Mme H.R.-F, personne ne connaît tout sur ce virus, chose normale.

    Les médecins et les politiciens sont entrain de faire un certain apprentissage sur cette maladie et peut être dans qqs mois on nous dirait que le confinement, les masques, les tests auraient dû être faits différemment que ce qui se passe aujourd hui, chose normale et salutaire.

    Le seul test valable aujourd hui est la gestion de la crise de ce virus entre un groupe de pays et un autre groupe. Et ceci est genre crash test comme pour les voitures! La France n a pas brillé, l Allemagne non plus, la GB, tu parles!, l Italie c est la Cata et l Espagne de même et plus étonnant et inattendu est que les USA et l Union Européenne ont échoué lamentablement (ça ne m étonne pas en outre mesure pour ces deux derniers) . Le problème n est pas exclusivement médical mais un peu tout le système . Je crois que les pays dits vertueux et au top ne sont autant ni efficaces ni au top!

    Moralité, l étiquetage des pays comme les pays du bien absolu, des vertueux et pays des Lumières ne vaut plus un clou rouillé…

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Laisser un commentaire