Culture, Politique, société, Voix

L’honneur discutable d’une candidate à l’Elysée

Depuis quelques temps, nous voyons tomber les unes après les autres, des figures masculines du monde médiatique et politique français, le courant #metoo portant les femmes à « libérer leur parole ».

Ainsi, Jean-Jacques Bourdin, dont il a été question ici, est-il visé par une plainte, déposée huit ans après les faits par une femme qui dit que son agresseur aurait tenté de l’embrasser de force.

Et l’homme en question d’être désormais suspendu de ses fonctions par son employeur qui va mener une enquête interne.

Pendant ce temps-là ses confrères créent un buzz médiatique qui d’ores et déjà condamne le présumé innocent qui n’a pas même donné sa version des faits.

Mieux encore, une candidate à l’élection présidentielle récupère la situation dont on ne sait rien sinon ce qu’en a dit la plaignante, et, face à Jean-Jacques Bourdin, se positionne en faveur des femmes au sujet desquelles elle déclare:

« Présidente de tous les Français, je ne laisserai plus aucune femme avoir peur de porter plainte. Et pour que la parole se libère, il faut que les femmes se sentent soutenues. Et avec moi, elles le seront ».

Ce genre de franchise dont se réclame Valérie Pécresse n’est que pure démagogie. Comme si la femme française avait besoin de pareille politicienne pour se sentir ne plus « avoir peur de porter plainte »…

Cette séquence télévisuelle révèle le malaise du journaliste, certes! Mais en dit tout autant d’une politicienne sans honneur.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Reply Charles 05 5 février 2022 at 18h08

    Bien que je regrette que Mmes Hidalgo et Pécresse ont été presque touchées coulées, hélas.
    Là ou vous avez raison Mme H.R.-F. quant à Mme Pécresse(sujet de votre article-chapeau) quand vous parlez de Démagogie.

    Le niveau du débat présidentiel en France est incongru de bas niveau choses qui nous fait penser si les promesses et les réformes suggérées aujourd hui par Valérie seraient appliquées par Mme Pécresse, de même pour M. Macron s il appliquerait (vouloir ou pouvoir) les promesses d Emamnuel . Quant au 3 ème soit candidat soit plutôt un gêneur devant l éternel du futur Président si ce n est pas lui et je m excuse de le citer comme poids lourd cette espèce d insecte et Honte au peuple de la France « Ce Pays des Lumières » duquel 25 à 30 ou 35% admirent les idées de Zemmour! Quel niveau bas car plus bas il ne peut pas y avoir… même si 1% est pour lui, c est déjà de trop…

    Bien à Vous .
    Charles 05

  • Laisser un commentaire