Economie, Histoire, Politique, Religions, société, Voix

Covid-19, la bataille idéologique fait rage

Dans la situation que nous vivons en relation avec le Covid-19, la politique a résolument pris le pas sur toute autre considération.

Aussi et comme toujours, n’aura-t-on que les traitements admis par tel ou tel pouvoir qui aura imposé sa conception du mal.

Tel protocole sera donc adopté par tel gouvernement à l’exclusion de tout autre. Sauf que la colère gronde. Car pour lutter contre un mal, ce sont de nombreux autres qui ont été générés.

Le confinement imposé a mis quantité d’entreprises à terre et créé une misère non seulement économique mais sociale et psychique aussi.

Comme toujours, un mal est exploité par qui y trouve son intérêt, rien de nouveau sous le soleil. Se résigner à ce genre de constat relève, au mieux de la sagesse, au pis, du fatalisme.

Que cela aide ou non, à chacune et à chacun de l’envisager comme elle et il l’entend.

Il n’en demeure pas moins que la lutte qui s’est assez vite engagée en relation avec le Covid-19 a tout autant tourné autour de la question de son origine que de sa médicamentation.

Et alors, tout y a passé. Les forces du mal se seraient liguées pour réduire la population, entre autre, et en prendre le contrôle.

C’est dans ce sens que s’est exprimé un ancien officier du renseignement russe, Vladimir Vassilievitch Kvachkov dont les propos ont d’abord été supprimés de youtube pour y réapparaître ensuite.

Ce qu’en pense le Kremlin, le sait-on seulement?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Reply Charles o5 6 mai 2020 at 09h36

    Bonjour Mme Hélène Richard-Favre,

    C est avec intérêt que j ai lu votre article-chapeau ainsi que le lien sur les déclarations de cet ancien officier de la direction générale des renseignements de l’État-Major des Forces Armées de la Fédération de Russie ( GRU) M. Vladimir Vassilievitch Kvachkov qui n est pas n importe qui! A tenir compte que comme dans toute profession importante, une certaine information nous échappe mais la déformation professionnelle existe aussi d après les couloirs de ces services dits secrets ce qui les obligent à voir des espions derrière chaque pot de fleur!

    Ces renseignements donnés par M. Vassilievitch Kvachkov valent la peine d être pris en considération, certes. Néanmoins, ce qui me dérange est cette constatation de sa part: »(…) L’Europe et la Chine sont deux adversaires géo-économiques des USA. Et c’est là qu’ils ont d’abord injecté ce virus(…) » . Ce terme d « injecter » pourrait être vrai ou pas et n aurait il pas dû dire qu ils ont « géré » ce virus « naturelle et non pas fabriqué par un labo quelconque » avec ce qu ils savent faire et certainement avec ce qu ils veulent faire? Je dis cela, je ne dis rien!

    Certainement que ces rivalités de leadership voire des gueguerres franches et/ou larvées entre l Europe+Chine versus USA existent depuis toujours mais elles se confrontent entre des forces un peu délabrées et quand il y a le flou il y a le loup comme disait la grand mère de Mme Marine Aubry. Forces délabrées? Oui :

    1–L « Europe » boîte et elle est défaillante surtout depuis la création de l Union Européenne qui ne lui a été faite que pour la dés-unir et pour l empêcher de s associer et de s unir avec la Grande Russie. Une telle UNION de ces deux dernières entités aurait pu créer la Première Puissance Mondiale devançant et de loin les USA ce que ces derniers ne veulent pas lâcher coûte que coûte.

    2–La Chine n est pas encore ni prête ni capable de devenir LE Leadership du Monde.

    3– Les USA sont en déclin évident (3ème phase des Dynasties, la chute rapide après le sommet!) et quand un animal fatigué et fatiguant agonise, ces coups de griffes et de morsures peuvent être très très maladroits, méchants et parfois mortels pour les autres.

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Laisser un commentaire