Economie, Politique, société, Voix

Covid-19, la fermeture des écoles en question

Hier, dans le cadre du téléjournal de la Radio Télévision suisse (RTS), était invité l’épidémiologiste qui a conseillé nos autorités fédérales dans le cadre des décisions à prendre en relation avec la Covid-19.

Daniel Koch, d’inconnu du grand public qu’il était est devenu l’incontournable « Monsieur Coronavirus » tandis qu’il est apparu dans toutes les conférences de presse ou peu s’en faut.

Désormais retraité, hommage lui a été rendu par le Conseil Fédéral.

De l’interview qu’il a accordée hier à la RTS, un point laisse perplexe. En effet, il est apparu qu’un des conseils qu’il a donnés aux autorités fédérales n’ait pas été suivi.

Il a dit ne pas avoir recommandé la fermeture des écoles.

Or toutes ont été fermées, on le sait. Cette divergence de vue entre Daniel Koch et le Conseil Fédéral, l’épidémiologiste la commente ainsi:

« Seulement sur le plan épidémiologique, c’était pas une nécessité. Mais sur le plan de faire comprendre la situation, c’était bien qu’on l’a fait ».

A l’évidence, le politique l’a emporté sur la médecine.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Reply Charles 05 30 mai 2020 at 10h13

    Oui et comme vous le dites Mme Hélène Richard-Favre « A l’évidence, le politique l’a emporté sur la médecine. »

    Néanmoins, dans une telle crise, on ne pouvait pas séparer politique et médecine sans oublier non plus de ne pas oublier le coup ou le coût ni sur l Economie ni sur les conséquences sociales ce qui nous fait une crise ou une hydre à quatre têtes!

    Là où M. Daniel Koch se la joue hypocrite est d avoir dit que la fermeture des écoles n était pas nécessaire mais c était bien de l avoir fait, oufff, l honneur est sauvée! Sa déclaration manque de clareté mais on est toujours plus intelligent après qu avant afin de nous dire que les deux avis de fermeture d écoles ou pas ont été les 2 bons et tout le monde est gagnant et ça c est de la politique de la langue de bois.

    In fine et pour comprendre ce qui a dit M. Koch , c est du Clair et de l Obscur puisque les deux avis sont devenus identiques. Ah et dans la même veine du clair-obscur, Antonio Gramsci, un bien rouge communiste et philosophe italien, avait dit: « Lors de chaque grande crise, le vieux monde tarde à partir et le nouveau monde tarde à naître et dans ce clair obscur les pires des monstres ressurgissent!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Reply Charles 05 30 mai 2020 at 10h20

    Erratum:

    Oui et comme vous le dites Mme Hélène Richard-Favre « A l’évidence, le politique l’a emporté sur la médecine. »

    Néanmoins, dans une telle crise, on ne pouvait pas séparer ces deux, l une de l autre, sans oublier non plus le coup ou le coût ni sur l Economie ni sur les graves conséquences sociales ce qui nous fait une une hydre à quatre têtes!

    Là où M. Daniel Koch se la joue hypocrite est d avoir dit que la fermeture des écoles n était pas nécessaire mais c était bien de l avoir fait, oufff on est sauvés! Déclaration qui manque de clareté mais on est toujours plus intelligent après qu avant la crise surtout en finir pour nous dire que les deux avis de fermeture d écoles ou pas ont été bons et que tout le monde est gagnant et ça c est de la politique de la langue de bois.

    In fine et pour comprendre ce qui a dit M. Koch , c est du Clair et de l Obscur puisque les deux avis sont devenus identiques. Ah et dans la même veine du clair-obscur, Antonio Gramsci, un bien rouge communiste et philosophe italien, a dit : « Lors de chaque grande crise, le vieux monde tarde à partir ou à mourir et le nouveau monde tarde à venir ou à naître et dans ce clair obscur les pires des monstres ressurgissent!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Laisser un commentaire