Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

Le sang coule au coeur de l’Europe depuis huit ans déjà dans l’indifférence

Ce qui se passe en Ukraine est une tragédie. La part que nos médias dits mainstream y ont prise relève de la collaboration complice.

Depuis huit ans que l’Europe est en guerre, c’est aujourd’hui qu’ils en traitent.

Depuis huit ans que des centaines de milliers d’exilés ont fui le Donbass, c’est aujourd’hui qu’on découvre l’ampleur de dégâts annoncés.

Depuis huit ans que le sang coule au coeur même de l’Europe, c’est aujourd’hui qu’on le déplore.

Depuis huit ans que sont tombées des milliers de victimes, c’est aujourd’hui qu’on les dénombre.

A la toute fin janvier 2015, sur ce blog, je partageais ce texte que je vous invite très vivement à lire ou à relire. Son intitulé, je l’ai repris, tel quel, Nous, citoyens de Russie.

 

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply Daniel 27 février 2022 at 00h12

    Ecoutons Soljenitsynen (2006):

    “Events in Ukraine, ever since the time of the referendum in 1991, with its poorly formulated options, have been a constant source of pain and anger to me. I have written and spoken about this often. The fanatic oppression and suppression of the Russian language there (a language which polls show is consistently the preferred language of 60% of the people there) is a beastly methodology aimed primarily against the cultural prospects of Ukraine itself. The vast territories which were never part of historic Ukraine, such as Crimea, Novorosiya and the entire southeast were forcibly and arbitrarily consumed into the territory of modern Ukraine and made hostage to Ukraine’s desires to join NATO…. It is all a simple minded, indeed simpleton and cruel joke perpetuated against the entire history of XIX and XX century Russia. Given these circumstances, Russia will never, in any way, betray the many millions of Russian speaking peoples in Ukraine. Russia will never abandon the ideal of unity with them.”

    Encore une lecture qui fait toute sa place à l’histoire. Si vous comprenez ce que je veux dire. Je viens d’apprendre que Tchernigov au nord de Kiev où tout le monde parle le Russe a été renommée par les ukronazis Chernihiv.

    • Reply Hélène Richard-Favre 27 février 2022 at 00h17

      Mille mercis, Daniel, de cette citation!

  • Reply Sazio 27 février 2022 at 10h37

    La stratégie US en 3 étapes :
    1-Pendant des années, avant 2022, ne pas tenir compte des propositions Russes. Faire passer le président Russe pour le méchant, afin de faire tourner à fond le complexe militaro-industriel US, dans le but d’alimenter en armes, les plus de 800 bases US, installées dans de très nombreux pays et de vendre à ces pays.
    2-Quelques jours avant le 24/02/2022, l’administration US explique sur tous les médias mondiaux que la Russe va envahir l’Ukraine par tous les côtés.
    3-A partir de ce moment que pouvait faire les dirigeants Russes ?
    Ils n’avaient que deux options :
    – Soit ne rien faire et passer pour des lâches qui ne défendent pas les russophones installées dans les régions limitrophes de la Russie, aux yeux de l’opinion Russe et internationale. Et disparaître politiquement.
    – Soit envahir L’Ukraine quitte à ce que la Russie passe pour une dictature aux yeux de l’occident. Mais elle montre le visage d’une Russie forte et patriote pour l’opinion Russe.
    Conclusion :
    encore une énorme manipulation mondiale des US qui focalise l’attention mondiale sur ce conflit Russie/Ukraine :
    Cela permet aux dirigeants occidentaux suite à leur gestion de la crise sanitaire et à leurs manipulations des populations, d’éloigner le spectre d’éventuelles poursuites judiciaires et de passer pour des sauveurs de l’humanité. Ils redorent ainsi leurs blasons bien ternis.
    L’administration US au passage, affaiblit économiquement et asservi un peu plus à son emprise les pays Européens.

  • Laisser un commentaire