Politique, société, Voix

Les Navalny, une romance?

Une histoire de couple, en somme, celle que notre vénérable Tribune de Genève nous raconte dans son édition de ce 30 janvier.

L’histoire d’un homme qu’on tente d’empoisonner, de son épouse qui le « sauve » et de l’énergie qu’elle déploie désormais pour faire entendre la voix d’une opposition au tout puissant Kremlin.

Il semble aller de soi qu’un conjoint assiste l’autre dans son combat.

Rien d’exceptionnel à ce que Ioulia Navanlnaya soit aux côtés de son blogueur de mari que nos médias s’obstinent à nous présenter comme « principal opposant » de Vladimir Poutine.

A de nombreuses reprises, il a été question, ici, de cet homme.

Nous y reviendront bientôt avec Jacques Baud qui nous a déjà livré de très instructives informations sur ce qui a été répété et continue d’être répété en boucle sur cette tentative d’empoisonnement au Novitchok.

Je vous invite, en attendant, à lire ou à relire ce sujet et celui-ci pour comprendre comment fonctionne l’information dans nos médias dits « mainstream ».

Depuis le temps que la Russie est en ligne de mire de nos si soucieux droits-de-l’hommistes!

Depuis  le temps que toute personne qui présente une autre image de ce pays que celle qui doit s’imposer n’a plus droit de parole dans les médias mainstream, c’est à de la très fallacieuse information que l’on a droit.

Et oser le dire équivaut à se voir ostracisé. Pas belle notre liberté d’expression?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Reply Daniel 2 février 2021 at 20h12

    Youtube en bon chien de garde a supprimé la vidéo montrant Navalny en tueur de cafards, (cafards = Tchétchènes). Il reste ce lien:

    https://www.les-crises.fr/navalny-l-invention-du-principal-opposant-politique/

    • Reply Hélène Richard-Favre 2 février 2021 at 21h21

      Bonsoir Daniel et merci du lien auquel vous renvoyez mais non, Youtube n’a pas supprimé la vidéo de Navalny, je viens de vérifier en cliquant sur le lien que j’ai indiqué dans ce sujet que vous commentez donc et il s’ouvre bel et bien!

    Laisser un commentaire