Politique

« Encore un effort, camarades »

L’accueil qui a été réservé à l’un des récents sujets publiés ici-même,
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/30/rts-ou-est-l-ethique-journalistique.html
a été varié, rien de plus normal. 
Sur les réseaux sociaux où il a été partagé et commenté, un éminent journaliste a estimé, pour sa part, les règles de courtoisie et de pertinence enfreintes par un des commentateurs qui a écrit ceci:
Des journalistes en Suisse ? Pourquoi se fouler… on prend les articles de l’AFP et on remplit les colonnes sans vérification … aucune autonomie journalistique pour l’international, c’est juste lamentable… »
Ces notions de courtoisie et de pertinence laissent perplexe.
En quoi, en effet, leurs règles seraient-elles enfreintes à réagir à une information défaillante?
En quoi l’estime portée aux téléspectateurs s’exprimerait-elle davantage à travers le regard manifestement orienté sur une situation qui mérite bien mieux que cela?
Court-circuiter le sens critique d’un public par des reportages dont on ne précise ni la source ni la raison d’être, c’est le déconsidérer.
Dans ce sens, y réagir est un impératif.
Et ce ne sont pas les tenants et autres défenseurs de la « liberté d’expression » dont on a vu s’afficher tous les Charlie, qui devraient s’en offusquer.
C’est pourquoi, l’invite de cet éminent journaliste, adressée selon la formule bien connue indiquée en titre de ce sujet, relève certes de l’ironie mais n’en démontre pas moins tout le respect porté aux téléspectateurs.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire