Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

La détestation de la Russie couplée à son mépris

La détestation de la Russie, couplée à son mépris et à l’ignorance de sa grandeur, non pas politique mais humaine, semblent avoir trouvé leur exutoire par le biais d’une guerre dont elle serait seule à porter le poids de la turpitude.

Parce que huit ans de silence complice et criminel de la part de nos « élites » médiatiques et politiques ont favorisé le déni et négligé la mort de milliers d’innocent(e)s.

Je l’ai rappelé maintes fois ici. Anne-Laure Bonnel l’a documenté. On la censure.

Et nous serions dans le camp du bien, nous autres Occidentaux. Et nous serions les vaillants défenseurs de droits humains.

Que la conscience d’autant de pourfendeurs de la Russie les berce encore et encore!

Et qu’avec leur censure d’artistes, de sportifs handicapés, de chats destinés à des expositions félines, de films et de toutes sortes d’autres productions et produits russe, ils se sentent ainsi blanchis!

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Reply Charles 05 6 mars 2022 at 09h58

    L Europe marche sur la tête. Beaucoup de bruits étatiques et culturels européens veulent supprimer, ne plus jouer ni entendre parler des oeuvres de Tchaikovsy « à cause » de l intervention autant de la Russie en Ukraine que de Poutine, nous disent-ils. C est marcher sur la tête chose hallucinante mais cette « tête » et de surcroît semble continuer à pourrir et ne dit-on pas que le poisson commence à pourrir par la tête ce qui témoigne du déclin indéniable de l Europe. L Europe de l UE n est plus celle qu on espérait ou qu on connaissait jadis car elle suit comme une esclave les ordres des USA. Ce dernier est le seul pays du monde qui est passé de la case de la barbarie à la case de la déchéance sans passer par la case de la civilisation (citation par soit Orson Wilde soit Einstein soit …? )

    Pour le grand plaisir des yeux, des oreilles et du cerveau cliquez sur ce lien… si vous le voulez bien…

    https://www.youtube.com/watch?v=0GTJBk_SeoM

  • Reply Déblogueur 6 mars 2022 at 11h46

    S’il ne saurait être question de nier la grandeur passée de la Russie, il est par contre absolument légitime de critiquer le rêve impérialiste de son président. Vous pourrez lire avec intérêt l’atricle suivant: https://www.washingtonpost.com/outlook/2022/03/03/putin-essays/. Et puis, l’innomable éditorial publié – puis retiré – par RIA Novosti https://www.fondapol.org/decryptage/la-russie-na-pas-seulement-defie-loccident-elle-a-montre-que-lere-de-la-domination-occidentale-mondiale-peut-etre-consideree-comme-completement-et-definitivement-revolue/. Après cette lecture, plus rien à ajouter.

    • Reply Hélène Richard-Favre 6 mars 2022 at 12h21

      Eh bien, Déblogueur, le ton de ce commentaire tranche un peu de tant de précédents que vous m’avez dédiés, en son temps sur le site de la « Tribune de Genève » qui a accueilli mon blog 9 ans durant comme vous le savez puisque vous vous êtes empressé de réagir à sa disparition, et sur votre blog dont je me fais un plaisir d’indiquer le lien à ce qui me concerne: https://deblogueur.com/?s=Hélène+Richard-Favre

      L’échange de points de vue est un enrichissement, pour moi. L’invective m’est toujours apparu rabaisser le personne qui s’y adonne.

  • Reply Robert Roudet 6 mars 2022 at 12h05

    Je suis entièrement d’accord avec ce qui est dit ici. J’éprouve un grand regret: je crois être profondément européen, mais actuellement, je déteste l’Europe pour son mélange d’aveuglement et d’hypocrisie, et j’aimerais beaucoup que la France, et d’autres encore si possible, se débarrassent de cette autorité bruxelloise qui n’est qu’une monstrueuse administration.

  • Laisser un commentaire