Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

Comme si les démons du Kremlin s’en étaient pris à un pays dont les dirigeants ne souhaitaient que la démocratie…

Que de désinformation sur une situation grave qui a déjà fauché tant de vies, anéanti des familles, poussé d’autres à l’exil, condamné des enfants qui n’auront connu qu’une guerre larvée qui dure depuis bientôt huit ans et dont nos médias ne se sont plus souciés!

Je veux parler du conflit qui sévit dans le Sud-Est de l’Ukraine, à nos portes.

Des centaines de sujets de ce blog y ont été consacrés. Lequel d’entre nos médias qui s’époumonent en blâmes à l’encontre de la Russie, lequel d’entre eux a continué de se pencher sur le sort de populations sacrifiées sur l’autel d’intérêts qui les dépassent?

Parce qu’une guerre ne se mène jamais que d’un seul côté, évidence savamment omise par tant de « spécialistes ».

Comme si, par exemple, le massacre de la maison des syndicats à Odessa, le 2 mai 2014 n’avait jamais eu lieu. Comme si, ces « rebelles pro-Russes », brûlés vifs, enfermés dans le bâtiment, ne comptaient pas!

Comme si la mise à l’honneur d’un tristement célèbre Néo-Nazi à Kiev relevait du pur fantasme.

Comme si l’imposition de la langue ukrainienne en tant qu’unique idiome pour le pays dont une si grande partie de la population est russophone n’avait jamais été décrétée par le gouvernement!

Je ne peux m’empêcher de penser à ces femmes, à ces hommes, à ces enfants terrorisés à l’idée d’avoir à subir le feu. Des témoignages nous sont livrés mais curieusement, ils n’émanent que d’un seul camp. Celui qui risque d’être « envahi » par la Russie.

Et aux populations des Républiques indépendantes de Louhansk et de Donetsk, la peur leur serait-elle donc épargnée?

Mais qui ose encore penser que les victimes sont d’un seul côté et les coupables du seul autre? Serait-on encore assez naïf pour intégrer pareil récit idiot? Que nos médias d’Etat invitent donc enfin à s’exprimer des spécialistes qui ne soient pas inféodés à une doctrine!

Qu’ils offrent de quoi réfléchir plutôt que d’asséner leurs inepties! Oui, le terme convient, il a même valu sa démission à un haut-gradé allemand. Il en a été question ici, du sort advenu à ce Vice-Amiral.

Il serait grand temps de s’interroger sur ce qui justifie autant de parti pris contre la Russie.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Reply Daniel 27 janvier 2022 at 20h42

    Ceux qui soutiennent les nazis ukrainiens sont des nazis eux-mêmes. Ils ont les mêmes non-valeurs. A savoir notamment: tricher, mentir, voler. L’un des chefs de leur « diplomatie » l’a même avoué sans y avoir été contraint.

  • Reply Charles 05 29 janvier 2022 at 20h16

    Et quand des anciens cadres nazis sont recrutés par la CIA, chut …on en parle peu ou presque pas?! Et si c était la Russie qui l aurait fait combien des 24/24 et 7/7 et 365/365 on nous aurait parlés!

    —La CIA s’aide notamment d’anciens nazis comme ceux enrôlés par le général Reinhard Gehlen, un grand ancien officier allemand de la Wehrmacht sous le Troisième  Reich (Source:Wikipédia)

    —28 oct. 2014 — On estime, sur la foi de documents déclassifiés, que les services américains ont eu recours à de nombreux cadres du IIIe Reich.

    Source :lefigaro.fr/international/2014/10/28/01003-20141028ARTFIG00324-quand-la-cia-recrutait-des-nazis-comme-espions.php

    A bon entendeur !

  • Laisser un commentaire